Cambodge : les multinationales se sucrent, les populations trinquent

Le Commissaire européen doit agir immédiatement

Message à Karel de Gucht

Monsieur le Commissaire européen au Commerce,

"Ils ont tout brûlé…y compris le riz. Ils ne nous ont même pas laissé le récolter d’abord". Tel est le cri de de révolte que je souhaite porter à votre connaissance par ce message.

Ce cri est lancé par Mme Yem Ry, une citoyenne cambodgienne qui, comme des milliers d'autres, a tout perdu ces dernières années. Douze mille personnes spoliées, deux villages détruits, onze mille hectares de champs et vergers saisis : au Cambodge, les compagnies sucrières dépossèdent les populations rurales de leurs terres dans un climat de violence et de graves violations des droits humains.

Ces violations sont encouragées par les avantages commerciaux découlant de l'initiative européenne Tout sauf les armes (TSA).

Aussi, je vous demande de tout faire pour que l'UE :

  • lance immédiatement une enquête sur les violations des droits liées aux productions agricoles du Cambodge bénéficiant de l'initiative TSA ;
  • suspende les préférences TSA pour les produits agricoles du Cambodge tant que durent ces violations.
Je vous remercie par avance de votre action pour mettre fin à ce drame et vous prie d'agréer, Monsieur le Commissaire, l'expression des mes salutations distinguées.

Tout savoir sur cet Appel Urgent

60073

messages envoyés